Découvrez 5 rituels funéraires du monde entier

Je n’ai jamais vraiment pensé à la façon dont je voulais être enterrée jusqu’à tout récemment. Cela peut sembler morbide mais je crois que dans un monde où il y a tellement de choses que vous ne pouvez pas vraiment contrôler, autant être préparé pour celles que vous POUVEZ contrôler … Non? Et cela m’a amené à m’interroger sur les rituels funéraires à travers le monde. Comment cela se fait-il dans d’autres cultures?

Ghana: Cercueils de fantaisie

Au Ghana (Afrique), la mort n’est pas une fin, mais une transition vers le royaume spirituel des ancêtres. On pense que si le défunt est correctement honoré, de telles actions assurent les faveurs spirituelles de la famille encore vivante. Chaque cercueil sculpté est unique car il est astucieusement conçu pour capturer l’essence même des défunts. Cela pourrait être représenté par le trait de caractère d’une personne, son travail, ou même le reflet de sa position dans la communauté ou de ce qu’elle espérait accomplir dans l’au-delà.

Madagascar: Le Famadihana (Le Retournement des morts)

Cette coutume, pratiquée par les tribus des hauts plateaux malgaches, rassemble les foules entre juillet et octobre. L’objectif est d’honorer les morts et, accessoirement, de faire exaucer ses vœux 🙏. Les corps des êtres chers sont exhumés, délicatement enveloppés à nouveau de tissu propre et font l’objet de processions et de danses. Il n’est pas question de larmes et de chagrin. Ce rituel est un moment de fête et de célébration avec beaucoup de musique, de danses et de chants arrosés de généreux coups d’alcool de toutes sortes.

Tibet: Enterrements célestes

Dans la vidéo ci-dessous, Tibet Travel explique le rituel qui est d’une grande importance religieuse dans le bouddhisme tibétain. Les corps des gens ne sont que des enveloppes, et l’esprit du défunt ne périt pas par la mort physique. Une croyance qui rappelle l’histoire bien connue de la façon dont, dans une vie antérieure, le Bouddha a eu pitié d’une tigresse affamée, qui aurait autrement mangé ses petits nouveau-nés. Son enveloppe physique n’a que peu d’importance par rapport à son âme. Dans ce rituel, il est emporté par l’oiseau sacré, les vautours, au ciel, où il se réincarne dans un autre cercle de vie, pour ne jamais mourir.

La vidéo explique comment, traditionnellement, l’inhumation céleste a lieu trois jours après la mort du défunt sur la plate-forme funéraire céleste près d’un monastère. Un lama tibétain chantera autour du cadavre pour racheter les péchés de l’âme, et un maître funéraire professionnel s’occupera du corps pour que les vautours mangent. Le tibétain croit que plus le corps est nettoyé par les vautours, plus la personne est sans péché.

Nouvelle-Orléans: enterrements de jazz

Portant des vestiges de rituels funéraires africains et destinés à l’origine à célébrer la liberté retrouvée d’un esclave décédé, les funérailles de jazz de la Nouvelle-Orléans ont évolué pour devenir l’un des moyens les plus respectés d’exalter la vie d’un être cher. Symbole de vie, de mort et de renaissance, les funérailles de jazz de la Nouvelle-Orléans saluent une vie bien vécue et le passage d’une âme décédée dans un monde meilleur. Un enterrement typique commence par une lente marche de la maison du défunt à l’église ou au salon funéraire. La marche peut inclure la procession du cercueil et est accompagnée d’une fanfare jouant des chants sombres et des hymnes. Après le service commémoratif, la marche se rend au cimetière; le ton restant sombre. Les passants, appelés «deuxième ligne», sont invités à rejoindre le cortège et à accompagner les personnes en deuil au cimetière. Une fois que le corps est relâché et enterré, les personnes en deuil se relâchent à leur tour et la fanfare commence à jouer des hymnes avec un rythme de plus en plus enjaillé. “Ici, la musique 🎷🎺🎶 fait autant partie de la mort que de la vie.”  (Sidney Bechet) 

États-Unis : Eternal Reef

Cette société aux États-Unis appelée Eternal Reefs compresse les cendres du défunt afin de les rattacher à une sphère conçue pour reproduire la substance naturelle que Mère Nature utilise habituellement pour son développement récifal 🐟🐠 . Fournissant ainsi un habitat à la vie marine et contribuant à sauver les récifs qui se meurent. Ce mémorial est un véritable héritage vivant offrant un bénéfice permanent pour le milieu marin. Les défunts vivent une seconde vie! Je pense que c’est mon préféré 👍💓J’ai toujours aimé m’endormir au son des vagues.

Découvrez plus dans cette vidéo:

Encore une chose que nous avons tous en commun: tous les hommes mourront à un moment donné. Et quand ce moment viendra, nous souhaitons tous la même chose: paix et sérénité pour les défunts et pour ceux qui restent.
Nous ne sommes pas si différents après tout!

Leave a Reply